Isolation de combles ou de toitures

Sachant que 20 à 35 %* de la chaleur s’échappe par le toit et les combles, il est indispensable de les isoler avec soin. C’est en effet le poste de déperdition de chaleur le plus important de la maison.

Deux facteurs permettent d’expliquer ce phénomène :

  • La chaleur monte et le toit est la dernière barrière avant l’extérieur ;
  • Le toit est la partie de votre habitation la plus exposée aux variations climatiques.

En privilégiant une isolation de qualité pour vos combles et votre toiture, vos besoins en termes de chauffage l’hiver et de climatisation l’été seront considérablement réduits et, par conséquent, les économies d’énergie engendrées seront particulièrement importantes.

La technique de pose de l’isolant varie en fonction de l’aménagement des combles :

  • Combles aménagés : isolation au-dessus des chevrons.
  • Combles aménageables : isolation entre les chevrons.
  • Combles perdus : isolation du plancher des combles.

* Sources ADEME

Les critères à respecter :

  • La résistance thermique de l’isolant doit être ≥ 7 m².K/W pour l’isolation de combles perdus
  • La résistance thermique de l’isolant doit être ≥ 6 m².K/W pour l’isolation de rampants de toiture
  • Les travaux doivent être réalisés par un professionnel titulaire d’une qualification portant la mention RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) « Pose de matériaux d’isolation thermique des parois opaques, pour ce qui concerne les toitures-terrasses, les planchers de combles perdus, les rampants de toiture et les plafonds de combles » valide à la date d’engagement des travaux.

Pour tout devis signé à partir du 1er Avril 2018 :

  • Le professionnel valide la faisabilité du projet de mise en place d’un isolant dans les combles ou en toiture de votre logement en effectuant une visite technique avant établissement du devis
  • La résistance thermique de l’isolant doit être évaluée selon la norme NF EN 12664, NF EN 12667 ou NF EN 12939 pour les isolants non réfléchissants, et selon la norme NF EN 16012+A1 pour les isolants réfléchissants

Les informations devant apparaître sur votre facture :

  • La mise en place d’une isolation et son emplacement (rampants de toiture ou plancher de combles)
  • La marque et la référence (le modèle) de l’isolant posé
  • La surface d’isolant installé en m²
  • La résistance thermique de l’isolation installée

Pour tout devis signé à partir du 1er Avril 2018 :

  • La date de la visite préalable du logement
  • La norme selon laquelle la résistance thermique est évaluée
  • L’épaisseur de l’isolant installé

Les éléments à inclure à votre dossier :

  • Copie du devis de pose d’une isolation des rampants de toiture ou plancher de combles daté et signé par vous-même ;
  • Copie de la facture de pose avec les mentions listées ci-dessus ;
  • Original de l’Attestation sur l’Honneur complétée et signée ;
  • Copie de la qualification de votre installateur signifiant qu’il est titulaire d’un signe de qualité portant la mention RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) « Pose de matériaux d’isolation thermique des parois opaques, pour ce qui concerne les toitures-terrasses, les planchers de combles perdus, les rampants de toiture et les plafonds de combles ».
    Si vous bénéficiez de la Prime plus, joignez également :
  • La copie de votre avis d’impôt
  • S’il y a plusieurs avis d’impôt différents au sein de votre ménage, la copie de l’avis d’impôt de chaque personne vivant dans votre logement

Attention, dans le cas où deux isolants ayant des résistances thermiques différentes sont posés sur deux parties distinctes de votre logement (c’est à dire l’un en rampants de toiture et l’autre sur un plancher de combles perdus), deux dossiers « Isolation de combles ou toitures » doivent être créés.

Je simule ma primeJe m'inscris