Comment fonctionne le calorifugeage ?

On peut résumer le calorifugeage par l’isolation thermique des tuyauteries et canalisation circulant au sein de votre logement. Une opération nécessaire pour qui souhaite limiter les déperditions thermiques au maximum ! On vous explique tout au fil de cet article.

Le calorifugeage, comment ça marche ?

Lorsque l’eau chaude ou un fluide caloporteur passe par des tuyaux situés dans une pièce non chauffée (votre garage ou votre cave, par exemple), les calories qu’ils contiennent tendent à s’échapper.

Il s’agit concrètement de poser un manchon ou une gaine isolante sur le ou les conduits concernés. Pour cette opération, il importe de choisir le matériau isolant adapté et de bien prendre en compte le diamètre du tuyau.

En effet, plus ces dimensions sont grandes plus les déperditions de chaleur sont importantes. Les conduits concernés sont la tuyauterie en général, les canalisations chaudes et froides, les ballons d’eau chaude sanitaire, cuves de stockage et autres réservoir, ou encore les chaudières et les pompes à chaleur.

Concrètement, le calorifugeage est une opération d’isolation thermique venant compléter d’autres interventions visant à limiter les déperditions de chaleur, à l’image de l’isolation des combles ou de l’isolation des murs. Elle peut être considérée dans le cadre d’une rénovation globale pour optimiser les gains énergétiques liés à votre démarche.

Quels matériaux isolants choisir ?

Il existe de nombreux types de matériaux isolants sur le marché, certains s’avérant plus adaptés pour le calorifugeage que d’autres. Quelques exemples :

  • Les isolants minéraux tels que la laine de verre
  • Les isolants synthétiques tels que la mousse polyuréthane ou le polystyrène
  • Les isolants biosourcés tels que le liège

Il est facile de s’y perdre. N’hésitez pas à vous en remettre aux compétences d’un professionnel afin d’être sûr de faire le meilleur choix possible pour votre installation.

Quels sont les avantages de calorifuger ?

Le calorifugeage améliore les performances énergétiques de votre système de chauffage central en isolant le circuit de distribution d’eau chaude lorsque les tuyaux passent dans des pièces non chauffées. Mais d’autres avantages doivent être relevés concernant le calorifugeage :

  • Cette opération prévient le gel à tous les niveaux de l’installation en hiver, lorsque les températures sont très basses. Vous levez ainsi un risque de panne sur votre installation.
  • En été, et plus largement à toute époque de l’année, calorifuger permet de limiter la condensation de l’eau froide.
  • Calorifuger prévient également les risques de déformation ou de mouvement des conduits, et donc le risque de fuite.
  • L’opération est aussi très utile lorsque l’appareil de production de chaleur (chaudière ou eau chaude) ne se situe pas à proximité des diffuseurs de chaleur. L’eau a en effet le temps de refroidir entre son départ de l’appareil à son arrivée aux radiateurs, planchers chauffants et autres robinets.
  • Limiter les déperditions thermiques après avoir calorifugé, c’est réduire la consommation d’énergie et donc le montant des factures d’énergie.
  • Outre les gains énergétiques, vous émettez également moins de gaz à effet de serre en sollicitant moins vos appareils produisant de la chaleur.
  • Le calorifugeage est éligible aux aides à la rénovation énergétique comme la prime énergie.

Combien coûte le calorifugeage ?

Comptez en moyenne entre 5 et 10euros par mètre linéaire pour effectuer un calorifugeage. En fonction de la longueur de vos canalisations, du volume de vos cuves et de la longueur de vos tuyaux, le montant total de cette opération d’isolation thermique peut donc beaucoup varier.

Quelles aides pour calorifuger ?

Pour bénéficier de la prime CEE (certificats d’économies d’énergie) dans le cas du calorifugeage, le professionnel en charge de vos travaux doit avoir recours à un matériau isolant de classe 4 au minimum selon la norme NF EN 12 828. L’objectif de l’Etat avec cette norme est d’aboutir à une meilleure performance thermique sur vos installations. A noter que l’obtention des CEE grâce à cette intervention peut vous permettre d’amortir jusqu’à 100% du montant des travaux.

La Prime Eco-Travaux Carrefour, c’est la prime CEE ! Inscrivez-vous sur notre site avant de signer le devis de vos travaux de rénovation pour pouvoir en bénéficier. Une fois votre dossier validé, vous en recevrez le montant directement sur votre carte de fidélité Carrefour et pourrez l’utiliser pour payer vos courses.

Je simule ma primeJe m'inscris